Orly à Carpentier : là-bas tout commence.

Arnaud Sevaux, Président de l’AS Orly Basket, revient sur le match délocalisé des Olysiennes à Carpentier.

Demain, à 20h30, l’AS Orly ouvrira une nouvelle page de son Histoire. Après avoir vécu deux montées en deux ans, les #GreenGirls investissent la Halle Georges Carpentier pour une rencontre de Nationale 1 qui devrait se dérouler devant un peu plus de 700 personnes et des invités de prestige. Le Président du club, Arnaud Sevaux, reviens sur cette évènement basket de cette fin d’année ! Il répond à nos questions.

Président, bonjour ! Première question, pourquoi le match contre Sceaux a été délocalisé ?
Le derby contre Sceaux est un rendez-vous attendu par beaucoup d’amateurs de basket en Ile-de-France et il pouvait être compliqué d’offrir des conditions d’accueil acceptables tant au niveau des sièges, de la visibilité et de la sécurité dans notre gymnase habituel, à Robert Desnos. De plus, cela permet de voir si un public pour le basket féminin existe et est prêt à venir en région parisienne. Beaucoup de clubs ont répondu présent et c’est une réussite de ce côté.

Quelles sont les attentes pour cette grande première pour le club ?
Les attentes de ce derby sont simples : offrir une rencontre de très bon niveau à un maximum de spectateurs et permettre à des joueuses d’assister à un match de ce niveau pour la première fois. Mais avant tout, c’est un match de championnat contre le leader de la poule et avoir un très grand public peut aider les joueuses à se transcender !

Organiser un tel évènement, c’est de l’organisation non ?
Oh que oui ! (rires). Ce sont près d’une dizaine de réunions de préparation, des repérages, de nombreux contacts avec les prestataires … Ce sont plus d’une trentaines de bénévoles de tous âges qui officieront durant toute la soirée pour que cet évènement soit une réussite !

Public parisien vous êtes prévenus : demain à Carpentier, c’est l’évènement de cette fin d’année à ne pas louper !

Retour haut de page